Anciens Combattants

Votre profil :

Anciens combattants d’AFN (Algérie, Maroc, Tunisie), de 1939-1945, ou de conflits plus récents (OPEX),vous pouvez, grâce à votre Carte du combattant ou Titre de reconnaissance de la Nation vous constituer une Retraite Mutualiste du Combattant.

Il n’y a pas de limite d’âge pour profiter de vos avantages !

Vos avantages sont nombreux !

Vous avez vécu la guerre, vous avez droit à la reconnaissance : vos avantages sont exclusifs.

  • Vous pouvez adhérer quel que soit votre âge.
  • Votre rente est non imposable et exonérée de prélèvements sociaux.(1)
  • Les cotisations sont intégralement déductibles de vos revenus imposables.(1)
  • La transmission du capital au décès, non diminué des rentes perçues, s’effectue hors droits de succession.(2)
  • Vous pouvez opter pour la réversion de la rente à votre conjoint(e).
(1) dans la limite du plafond de rente majorée fixé par l’Etat
(2) dans le cadre légal de l’assurance vie en vigueur
image avantage
Militaire français armé

Appelé après 1962 en Algérie, il a droit à la Retraite Mutualiste du Combattant

J’ai récemment fait la demande de Carte du Combattant qui me donne droit à de nombreux avantages, dont ceux de la Retraite Mutualiste du Combattant.

Paul

Paul, né en 1943, ancien combattant appelé sur le territoire d’Algérie en 1963, a obtenu en 2018 la Carte du Combattant. Il a adhéré en même temps à la Retraite Mutualiste du Combattant. Paul et sa femme sont retraités et souhaitent constituer un capital à transmettre à leurs enfants.

Paul verse 7 500 € par an sur son compte Retraite Mutualiste du Combattant qu’il a souscrit en régime réservé. Le capital sera entièrement transmis à ses enfants en cas de décès, dans les conditions avantageuses de l’assurance vie. En plus, sa tranche d’imposition étant à 30 %, Paul réalise une économie d’impôts annuelle de 2 250 €, et ce pendant 4 années de versements Sa rente s’élèvera à 595 € par an, nette d’impôts et de prélèvements sociaux.