Familles des victimes

Votre profil :

Vous êtes père, mère, enfant ou veuf(ve) d’un combattant mort pour la France à titre militaire…

Vos avantages sont nombreux !

En réparation d’un préjudice…

  • Vous pouvez adhérer quel que soit votre âge.
  • Votre rente est non imposable et exonérée de prélèvements sociaux.(1)
  • Les cotisations sont intégralement déductibles de vos revenus imposables.(1)
  • La transmission du capital au décès, non diminué des rentes perçues, s’effectue hors droits de succession.(2)
  • Vous pouvez opter pour la réversion de la rente à votre conjoint(e).
(1) dans la limite du plafond de rente majorée fixé par l’Etat
(2) dans le cadre légal de l’assurance vie en vigueur
image avantage
Militaire français armé

Orpheline de guerre, elle bénéficie d’un droit à réparation.

Mon père est décédé au cours de la guerre d’Indochine. J’ai droit aujourd’hui aux avantages de la Retraite Mutualiste du Combattant au titre du droit à réparation pour les anciens combattants et victimes de la guerre.

image de témoin Agnès

Agnès est née en 1953. Son père, militaire lors de la guerre d’Indochine, est mort en 1958 des suites d’une maladie contractée au conflit. Agnès a obtenu en 2014 le report de la mention « mort pour la France » à titre militaire, ce qui lui ouvre droit à réparation, notamment avec la souscription d’une Retraite Mutualiste du Combattant.

Elle verse chaque année 5 000 € sur sa Retraite Mutualiste du Combattant. Ces versements sont entièrement déductibles de son revenu imposable. Sa tranche d’imposition étant à 30 %, elle économise 1 500 € d’impôt chaque année. En plus, elle se constitue une rente versée à vie nette d’impôts et de prélèvements sociaux, et majorée gratuitement par l’Etat de 25 %.